• À nos frères migrants...

    À nos frères migrants...

    Si le lecteur bleu apparaît ci-dessus, vous pourrez écouter le texte en audio

     

    Ils se baignent, insensibles, 

    Dans cette onde turquoise

    Implacable linceul

    De nos frères en misère. 

     

    Ils souillent, impitoyables,

    Sur leurs yachts indécents, 

    De leur fric mal acquis

    En licencieuses orgies,

    Le cruel cimetière 

    De nos frères migrants.

     

    Ils érigent, arrogants,

    Sur les rives envahies

    D’une mer endeuillée,

    Leurs villas prétentieuses 

    Fruits de leurs corruptions

    En  frontière inviolable,

    Ils ne sont que bourreaux, 

    De nos frères d'Afrique. 

     

    Ces assoiffés d'argent,

    Affamés de pouvoir

    Et bouffis d'égoïsme, 

    Insultent chaque jour

    Nos frères abusés,

    Nos frères exploités,

    Nos frères torturés,

    Nos frères humiliés,

    Qui se noient, affamés 

    Et qui meurent, assoiffés 

    De partage et de vie... 

     

    ©        


  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Septembre à 13:13
    Nina Padilha

    Que d’injustices, de douleurs, de honte, en ce monde qui décline...

      • Lundi 24 Septembre à 14:03

        Oui et pourtant il faudra bien que nous partagions pour que notre planète survive... Merci de ton commentaire.

         

    2
    Lundi 24 Septembre à 15:32

    Merci tout simplement de ces mots Philippe

     

      • Lundi 24 Septembre à 15:42

        Non merci à toi de l'avoir lu... Tu sais ce poème ne sera guère populaire malheureusement. Quelqu'un m'a dit que j'étais "courageux" de publier cela... Quel courage? Ça en dit long sur l'état d'esprit de nos concitoyens.

    3
    Lundi 24 Septembre à 15:45

     bonjour Philippe ,

    Qui peut 'oublier la question de Dieu : qu’as-tu fait de ton frère ???? d’aucuns rappelleront que nous ne pouvons pas porter toute la misère du monde. c'ertes, mais nous avons à prendre notre part, toute notre part, et c’est à cette participation que nous devons réfléchir..oh quelle tristesse !! amitié sincère  ,, monette

     

      • Mardi 25 Septembre à 07:53

        Je ne crois pas aux paroles de Dieu mais plus simplement à l'humanisme. Il y va de notre futur sur cette planète physiquement et humainement déjà très malade. Merci Monette, bien à toi

    4
    françoise Matthey
    Lundi 24 Septembre à 23:15

    Magnifique ! Merci Philippe

     

      • Mardi 25 Septembre à 07:54

        Merci beaucoup Françoise ! Je t'embrasse...

    5
    Agnès
    Mercredi 26 Septembre à 14:16

    "La poésie n'est au service de rien,rien n'est à son service.Elle ne donne pas d'ordre et elle n'en reçoit pas.Elle ne résiste pas,elle existe

    C'est ainsi qu'elle s'oppose,ou mieux : qu'elle s'appose et signale tout ce qui est contraire à la dignité,à la décence.A tout ce qui est 

    contraire aux beautés relationnelles du vivant."

    Ainsi écrit Patrick CHAMOISEAU  en quatrième de couverture de son magnifique plaidoyer contre la barbarie "Frères migrants" paru au

    Seuil en mai 2017;

    Merci Philippe pour ce très beau texte.

    Agnès et Michel.

      • Mercredi 26 Septembre à 17:23

        Whaouhhh! Merci à vous deux, ce sont très beau commentaire et très beau compliment que vous me faites là....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :