• Juste l'absolue barbarie....


    2 commentaires
  • Comme les jours s'ennuient...

     

    Comme les jours s’ennuient

    Même les arbres dorment

    Le soleil s’est enfui

    Sous un ciel uniforme

     

    Désespérément gris

    Il enveloppe là

    Les membres rabougris

    De chênes sans éclat

     

    Janvier se désespère

    Et comprend que ses heures

    Bien trop vite préfèrent

    Les plus sombres froideurs

     

    Il se peut qu’au matin

    De noirs étangs se figent

    Revêtant de satin

    Une improbable stryge

     

    Il règne alors en maître

    Cet hiver redouté

    Qui, dans deux mois peut-être

    Se verra débouté…

     

     

    ©


    votre commentaire
  • Dès fois qu'on n'sait jamais....

     

    Sans excessif entrain

    Avec sincérité

    Par ces piètres quatrains

    Je viens vous la souhaiter

     

    Mes amis, bonne année !

    Et surtout bon' santé !

    Un chouïa surannés

    Que ces vœux présentés

     

    Ce sont bien là sans doute

    Vaines superstitions

    Mais quoiqu’il nous en coûte

    Demeure l’intention

     

    Dès fois qu’on n’sait jamais

    Faut bien nous rassurer

    Du gui ou bien du mai*

    Mais sans être assurés

     

    C’est pari de Pascal*

    En toute situation

    Pour qu’à l’instant final

    Encor’ nous espérions…

    ©

     

    * Ainsi Blaise Pascal écrit, soulignant le caractère raisonnable de la démarche qu'il propose en matière de foi :

    « S'il ne fallait rien faire que pour le certain, on ne devrait rien faire pour la Religion ; car elle n'est pas certaine. Mais combien de choses fait-on pour l'incertain, les voyages sur la mer, les batailles ! Je dis donc qu'il ne faudrait rien faire du tout car rien n'est certain ; et qu'il y a plus de certitude à la Religion, que non pas que nous voyions le jour de demain : car il n'est pas certain que nous voyions le jour de demain, mais il est certainement possible que nous ne le voyions pas. On n'en peut pas dire autant de la Religion : il n'est pas certain qu'elle soit. Mais qui osera dire qu'il est certainement possible qu'elle ne soit pas ? Or, quand on travaille pour demain, et pour l'incertain, on agit avec raison. Car on doit travailler pour l'incertain ; par la règle des partis, qui est démontrée. »

     

    *«Ar Mae», littéralement « le mai » est le nom donné à la branche cueillie puis posée sur les habitations à la veille du premier mai dans une partie du département du Morbihan. Cette pratique rituelle marque l'arrivée des beaux jours et remplit des fonctions de porte-bonheur et de protection du foyer et de ses habitants.

     

     


    1 commentaire
  • La main droite posée...

     

    La main droite posée

    Sur le vernis trompeur

    Vit frémir quelques roses

    Câlinées par la brise

     

    L’obsédant crissement

    Concurrença le vent

    D’une antienne appliquée

    Aux lueurs vespérales

     

    Et l’on entendit même

    Le silence esquissé

    Des oiseaux étonnés

    En ce jour si radieux

     

    C'est à ce moment-là

    Sur le flanc du grand mur

    Qu'un discret escargot

    Se cacha sous le lierre

     

    Un nuage insouciant

    Juste vêtu de blanc

    Soudain embarrassé

    Se retint de pleurer

     

    Louvoyait le cortège

    Qui offrit au ciel bleu

    Son camaïeu obscur

    En ce vieux cimetière…

    ©

     


    votre commentaire
  • Lune de ma mémoire...

     

     

    Lune de ma mémoire

    Tu arbores le temps

    À l’aune d’un grimoire

    Au futur hésitant

     

    Ton chemin hier fleuri

    Serpente encore un peu

    Mais son ruisseau tari

    Laisse un lit bien râpeux

     

    Ton couchant tamisé

    Tarde à se barbouiller

    Du long vol épuisé

    Des mouettes effrayées

     

    Ton cantique inaudible

    Ne berce plus mes songes

    Et laisse à l’invisible

    Ces candeurs qui le rongent

     

    Bientôt pris par la nuit

    L’océan qui s’en moque

    Déploiera son ennui

    Dans un long soliloque…

     

    ©


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique