• Angoisses telles brumes...

    Angoisses telles brumes...

     

    Angoisses telles brumes

    Envahissent mon âme,

    Barbouillent ces chemins

    Qui hier soir bégayaient.

     

    Mes horizons rieurs

    Se sont déjà drapés

    De ces vides gommés

    Sans but et sans essence.

     

    Leur souffle lourd de mousse,

    Y joue l’absurdité

    D’une pluie redoutée,

    D’un gel qui me devine.

     

    Mes forces au matin

    Ne sont que souvenirs,

    Je marche sur mes rêves

    D’un pas qui se raidit.

     

    Ma voix me parle encore

    Et mes yeux s’y accrochent,

    Soliloque incertain

    Qui esquisse l’ultime…

     

    ©                    

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Février à 16:42

     bonjour Philippe ,

    Tout l'atmosphère  d' un matin d'hiver  et une telle  confession ouvre la porte  de tes  douloureux états d’âmes  merci Philippe pour ce poème sombres et beaux suis  sous le charme de tes mots....je découvre ta plume.. à l'encre magique...bravo pour ce bel écrit, tant dans la forme que dans le fond..des mots qui me parlent ... dans un besoin sans cesse de rêveries, de surprises et de lumières  toute mon amitié Philippe monette


      • Mercredi 1er Février à 18:09

        Bonjour Monette,

        J'ai fait cette réponse à une lectrice, je ne sais pas si tu l'as lue..

        Je t'en fait part aussi...

         

        "C'est ainsi, malheureusement il y a tellement pire... Je ne me plains pas, j'exorcise des états d'âme... Comme l'on tord un linge trop gorgé."

        Merci pour ton très beau commentaire

    2
    Jeudi 2 Février à 17:01

    Beau poème tout simplement

    Amitié Poète

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :