• Des Dieux, me suis lassé...

    Des Dieux, me suis lassé...

     

    Sombres, mes idées noires,
    Feuilles mortes au soleil,
    L’antichambre d'un soir
    Où l'espoir s'ensommeille.

    Virevoltent enivrées
    Sur l'azur opalin,
    Inquiétante  livrée
    D'un automne en déclin.

    Elles brûlent mon âme
    D'une froide insouciance
    Chimériques sésames
    Aux vents des résiliences.

    Puis le ciel s'ensanglante
    Pour afficher ses hontes,
    Une introspection lente
    Face à la nuit qui monte.

    Tout semble s'effacer
    À l'ombre de prières,
    Des Dieux, me suis lassé,
    Je ne suis que poussière....

    ©                         

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Septembre à 17:46

     bonsoir Philippe

     , tristement beau petit poète ,  et reste très émue en te lisant !! beaucoup de sensibilité dans ce poème. Puisses-tu trouver la joie de vivre et la lumière au bout de ce tunnel!! une grande douleur intérieur qui habite ton cœur peut être !!!! ?? je me permet philippe de t'embrasser monette

      • Mardi 26 Septembre à 17:52

        Merci d'être passée par là... 

        Bises

    2
    Lundi 16 Octobre à 18:55

    bonjour Philippe,

    il est bien triste ce poème Philippe j' y trouve une vraie sensibilité...je te souhaite de trouver du bonheur,de sécher tes larmes...courage:la roue tournera,je l espère pour toi  il faut laisser le temps au temps même si certaines blessures mettent du temps à cicatriser, ce qui importe étant d'en accepter les douleurs pour mieux les évacuer je  sais qu'Il est difficile de permettre au temps de cicatriser ses blessures quand rien n'est là pour combler le vide  j'en connais les souffrances !!! je me permet de te faire un tit bisou monette



    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :