• En plein cœur de la nuit...

    En plein cœur de la nuit...

     

    En plein cœur de la nuit,
    Quand la brise se lasse
    Alors, surgit l'ennui
    Et le temps qui s'efface.

    Pleines de nonchalance,
    S'écoulent les minutes,
    Dans leur presque silence
    Elles meurent  sans but.

    L'horloge les décompte
    Comme pour me narguer
    Et moi, idiot, je compte
    Son tic tac fatigué.

    J'accueille  tourmenté
    L'assaut de mes douleurs,
    Le futur édenté,
    Fragile et sans chaleur.

    Je guette à la fenêtre
    Une fantasque lune
    Pour lui conter peut être
    Juste mon infortune...

    ©                         

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Avril à 13:52

    Quand la lune confidente

    Ecoute nonchalante

    Les humaines infortunes

    Toutes en amertumes

    L'horloge imperturbable

    tictaque les heures sécables

     

    Bel après-midi Philippe

    Amitié Poète

     

     

     

     

     

    2
    Jeudi 6 Avril à 17:05

     bonjour philippe ,

    les étranges mélanges de la vie nous offrent , souvent  nous privent , laissant des vides difficiles à combler !! plusieurs fois j'ai lue  ce poème. quelle tristesse, quelle nostalgie se dégage de cette écriture magnifique. quels souvenirs ! et quelle douleur ressentie.je suis émue  peut-être parce que je sais.. que notre salut est d'exulter par les mots tout  nos maux !!! c'est une  communion impalpable silencieuse ton poème me parle beaucoup et a fait ressusciter de vieux souvenirs !!!!  ta plume est le sublime  merci de t'avoir lue et relue avec toute ma plus sincère amitié  monette


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :