• Glisse, glisse la lune...

    Glisse, glisse la lune...

    Si le lecteur bleu apparaît ci-dessus, vous pourrez écouter le texte en audio

     

    Ses rides embrumées

    Au teint de vieille prune,

    Dans les nues parfumées,

    Glisse, glisse la lune.

     

    Comme une immense toile,

    Un dais de satin noir

    Serti de mille étoiles

    Lui sert de promenoir.

     

    Ô qu’elle a belle allure

    Sur la funèbre moire

    D’un ciel plein de froidure

    Où la bise s’égare.

     

    Et, dans le firmament,

    Que sa trace enlumine,

    Imperceptiblement,

    L’astre triste chemine.

     

    L’océan pour miroir,

    Que l’on écoute bruire,

    Tel mystique ciboire,

    Semble ici l’accueillir.

     

    En ces temps de solstice,

    Des nuits elle est la reine,

    Fardant sans artifice

    Le ballet des sirènes...

     

    ©        


  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Décembre 2018 à 13:02
    Nina Padilha

    Je l'ai regardée, si belle, si ronde, si brillante malgré d'effrontés nuages qui la cachaient parfois.
    Elle me trouble, me fascine, me berce aussi...

      • Jeudi 27 Décembre 2018 à 13:37

        J'y suis souvent, raison pour laquelle elle m'a tant inspiré... Merci d'être passée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :