• Groix... Crachin d'automne...

    Groix... Crachin d'automne...

    Si le lecteur bleu apparaît ci-dessus, vous pourrez écouter le texte en audio

     

    La côte s'encrachine 

    Et l'horizon se voile,

    À ce moment, la bruine

    Devient tulle nuptial.

     

    Pour ces noces éphémères 

    Sous le ciel larmoyant,

    Les ajoncs, la bruyère,

    Se parent de brillants.

     

    L'océan embrumé 

    Agite ses dentelles

    Aux échos sublimés 

    De fraîches cascatelles. 

     

    La marée est montante,

    Rêveuse, elle s'ennuie

    D'une brise inconstante

    Que les oiseaux ont fuie.

     

    L'amer, sur le plateau,

    S'efface par instant

    Pour n'être plus bientôt 

    Qu'un fantôme envoûtant.

     

    Deux lapins turbulents

    Se figent tout à coup,

    Le cri d’un goéland

    Monte d’un vallon roux.

     

    Disparaît le grand phare,

    Tout est comme assourdi

    Lors, mon chemin s'égare 

    Dans la lande engourdie... 

     

    ©        


  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Octobre à 14:24
    Nina Padilha

    Et chez moi, fleurit le trèfle rose, la capucine se croit au printemps et le rosier bourgeonne.
    Il fait doux et ensoleillé.
    Mais je suis inquiète. Très inquiète.
    Il n'y a plus de saisons ?

      • Lundi 22 Octobre à 15:01

        Non non, ce poème n'est pas non plus ici d'actualité. Les roses trémières refleurissent et la terre est désespérément sèche. les chemins de l'île de sont que poussière. Le taux d'ensoleillement avoisine désormais ceux de la moitié sud de la France. Les agriculteurs plantent de la vigne, même à Groix. C'est dire!

        Merci d'être passée me lire.

    2
    Lundi 22 Octobre à 15:14

    La voix s'est tue la musique arrêtée et j'en encore en tête la voix la musique et les mots qui en rangs plus ou moins rectilignes se tiennent pas la main pour s'enrimer et suivre le chemin qui soudainement dans la brume se perd.

    Et la vision de deux lapins courent se cacher alors que je reviens de Pen Men s'impose en souvenir

    Comme j'apprécie ta poésie

    Merci Poète

    Amitié

     

    3
    Lundi 22 Octobre à 17:46

     bonjour phillippe

     coucou me revoilà ,  merci pour ce beau texte et si finement travaillé , ravie  lire à nouveau ta belle écriture ,   je souuffre encore un peu de mes yeux alors excuse moi de ne pas être régulière dans mes passages bisous bien sincères monette

     

    4
    Mercredi 24 Octobre à 12:43

    Mais tu es toute excusée... Il te suffira de dérouler les pages du blog pour découvrir les textes que tu n'as pu voir. En tout cas merci beaucoup de ta fidélité.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :