• Groix... La nuit est venue me saluer...

    Groix... La nuit est vnue me saluer...

     

    Poches chargées d'un doux parfum de bois humide
    La nuit est venue me saluer.


    " Me voici arrivée, je vais pouvoir me reposer. " Me dit-elle.
    Puis elle a ajouté : " Tout le jour, sur des chevaux d'écume,
    J'ai couru l'océan".

    Je lui ai dit : " Pourquoi si folle chevauchée?"
    Et elle m'a simplement répondu :

     

    " Pour recouvrir ton île, crépuscule passé, afin qu'elle ne prenne froid…" 

    C'est vrai que l'air avait fraîchi...


    Déjà, le phare des chats caressait le ciel, de son feu rutilant.

    À l’autre bout de l’île, le veilleur de Pen Men ne lui fut pas en reste…

     

    " Tu vois ? " A-t-elle enfin conclu : " Tous les phares du monde associent leurs éclats pour réchauffer encore et encore ma cape sertie d’étoiles. "

    Tout là-bas, tutoyant l'horizon, rassuré, un navire passa...

     

     

    ©


  • Commentaires

    1
    Poète agathoise
    Lundi 25 Août 2014 à 07:04

    Je retrouve tes mots avec bonheur...
    Des bisous !

    2
    Anne
    Vendredi 29 Août 2014 à 11:39

    Très beau texte !! Toujours un bonheur de te lire !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :