• Groix... Miz du...

    Groix... Miz du...

    Si le lecteur bleu apparaît ci-dessus, vous pourrez écouter le texte en audio

     

    Voici venu novembre,

    Son haleine d'humus, 

    Ses ciels aux couleurs d'ambre

    Tendus de gris stratus. 

     

    Les chemins désertés 

    Jonchés de miroirs morts,

    Coupent sans se hâter 

    La lande qui s'endort. 

     

    Pour seule turbulence, 

    Quelques faisans pressés 

    Brisent un quasi-silence

    Craignant d'être chassés. 

     

    La mer, comme agacée, 

    A jeté ses effets

    De turquoise lissée 

    Pour des habits défaits.

     

    Les villages sommeillent

    Peuplés de maisons vides

    Quelques mouettes les veillent

    Et planent impavides.

     

    Souvent, le soleil luit,

    Donnant aux jours espoir

    Mais, trop vite la nuit

    Les plongent dans le noir.

     

    L'hiver est sur le seuil

    De ces journées avares

    Portant déjà le deuil 

    De l'automne fuyard. 

     

    Sous ses grains menaçants 

    Et ses teintes fondues

    Mystérieux, angoissant,

    Voici venu miz du*…

    *  Novembre en langue bretonne (littéralement mois noir) 

    ©


  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Novembre à 09:35

    J'aurais peur de me répéter en disant que j'apprécie alors je dirais juste

    Merci Philippe Poète de Groix pour le plaisir que tu me donnes à parcourir ton île que je connais un peu 

    J'aspire à venir encore et encore à marcher sur ses chemins à longer ses côtes escarpées 

    Belle journée

    Amitié

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :