• Groix... Tu avais deviné...

    Groix... Tu avais deviné...

     

    En ces jours pourtant  courts,
    Tu me parus distraite,
    Glaciale  et  sans atours,
    Silencieuse et secrète.

    La bise t'habillait
    Et de fines dentelles
    Par instant barbouillaient
    Ton océan pastel.

    Plus de barques en sommeil,
    Ni de pêcheurs tranquilles,
    Juste ce froid soleil
    Blafard et malhabile.

    Tes maisons désœuvrées,
    Paupières toutes closes,
    Semblaient là se livrer
    À  l'ambiance morose.

    Tu avais deviné
    Sous tes voiles marins,
    En ces sèches journées,
    Mon entêtant chagrin...

    ©


  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Janvier à 13:18

    Tu nous mènes sur ton île

    Tu nous contes son hiver

    Et doucement sans en avoir l'air

    On se retrouve à partager ton intime

     

    Merci Philippe pour ces belles rimes offertes avec générosité

    Amitié Poète

      • Samedi 28 Janvier à 14:16

        Tu as donc tout deviné... Bravo! Merci

    2
    Samedi 28 Janvier à 15:59

     bonjour Philippe  

    Merci pour cette ballade au travers de mes  yeux. c'est un enchantement . Je suis heureuse que malgré le continent nous puissions avoir la même passion qu'est la beauté de la mer.  merci Philippe d'avoir un instant vogué sur tes mots et d'avoir été charmé par la beauté de la photo  merci  d'avoir eut le plaisir de te lire  amitiés sincères monette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :