• Il pleut...

    Il pleut...

     

    La pluie, d'hiver éprise, 

    Sur les vitres tapote,

    Déposée par la bise,

    Je la vois qui sanglote.

     

    Sous des nuages sombres,

    Hôtes d'un vent frisquet,

    Elle a chassé les ombres

    Couchées sur mon parquet.

     

    Le jour semble amaigri,

    Ses lumières fluettes,

    Tout est devenu gris,

    Jusqu'à mon âme inquiète.

     

    Sur le ciel barbouillé,

    Je vois se balancer

    Les branches dépouillées 

    D'arbres entrelacés. 

     

    Caressant le lambris 

    Les fins rideaux frissonnent,

    La pièce s'assombrit

    J'entends six coups qui sonnent... 

     

    ©                         


  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Février à 12:16
    Nina Padilha

    Coucou, me revoilou.
    Ici le ciel est clair mais le silence, dans la maison, est assourdissant.
    Mont chat est mort et la solitude me rend atone.
    Bizzz

      • Lundi 19 Février à 16:55

        Tu sais Nina, je ne publie pas forcément la météo du jour mais je trouve aussi beaucoup de charme à la pluie. Son discret pizzicato sur les vitres ou sur les ardoises a parfois quelque chose d'ypnotisant ... Merci en tout cas d'être passée par là. 

    2
    Lundi 19 Février à 12:25

    Bonjour Philippe

    La pluie d'hiver qui s'incruste 

    Tes mots rendent oh combien cette atmosphère sombre quand elle tapote à la fenêtre

    Merci de nous offrir ta poèsie que j'apprécie beaucoup

    Amitié

      • Lundi 19 Février à 16:56

        Merci de ton commentaire, la pluie m'a souvent inspiré, elle m'invite parfois à la méditation.

    3
    Françoise Matthey
    Lundi 19 Février à 16:28

    Merci Philippe d'écrire, en dépit de la pluie, de l'attente, des peines ou de la souffrance....Notre humanité partagée nous lie, nous, nos pensées et nous soutient. Amitié de mon pays de neige et de froid (moins 25 la semaine dernière....)

      • Lundi 19 Février à 16:59

        Effectivement, il fait très froid dans ton royaume. Ici, la pluie joue son pizzicato sur les vitres, entêtante mélodie que pourtant, je ne déteste pas... Merci Françoise d'être passée me voir.

    4
    Lundi 19 Février à 16:33

     bonjour philippe ,

    J'ai  beaucoup aimé
    ton histoire paraît si réelle que je suis porté à croire que cela l'est !  il y a toujours ces émotions à travers tes poèmes, qui m'émeuvent, me font pleurer, ou rire. si !!  si !! si !! merci de me donner ces brins de vie écrits si joliment .  oui la douleur est aussi une triste résignation qui se dégage à travers tes mots !!! merci pour ce moment tant apprécié !! avec ma plus sincère amitié !! monette

      • Lundi 19 Février à 17:00

        Je suis heureux que ce texte t'ait plu. Il est de circonstance en cette fin d'hiver. 

        Merci encore de le lire...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :