• Ils se disent socialistes...

    Ils se disent socialistes...

    *

     

    La douleur, la misère,
    Les choquaient à tel point
    Qu'ils mimaient la colère
    Révoltés, mais, de loin.

    Contre l'argent, en rage,
    Se disaient progressistes
    Ils prônaient le partage
    Se voulaient  humanistes.

    Ils chantaient l'utopie
    Les rêves du grand soir
    Ils grondaient de dépit
    Au moindre désespoir.

    Ils en ont fait rêver
    Avant quatre vingt un,
    Un peuple s'est levé
    Et puis, tout ça pour rien.

    Ils ont rompu le charme
    Et flatté  le cynisme
    Vendent même des armes
    Au nom du socialisme... 

     

     

    * En musique d'accompagnement : l'hymne du parti socialiste écrit en 1977...( Paroles de Herbert Pagani et musique de Mikis Théodorakis)

    Écoutez bien les paroles après avoir lu mon texte. Ça laisse pour le moins rêveur, il y a là comme un relent de forfaiture. 

     

    ©                         

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Février à 10:33
    Nina Padilha

    https://www.youtube.com/watch?v=YDEgNp62jGk
    Herbert était mon ami. Il y croyait de moins en moins...
    Bisous !

      • Dimanche 19 Février à 22:49

        Ben oui, comment ne pas se sentir trahi ? Merci de ta lecture...

    2
    Dimanche 19 Février à 17:40

    Quand l'espoir déçu et trahi mène au désespoir ... tout est possible.

    Beau poème hélas emprunt de réalisme.

    Belle soirée Philippe

    Bisous 

      • Dimanche 19 Février à 22:52

        Je l'aurais bien dédié à mon camarade Jean Yves Le Drian...  Trahison! 

        Tant pis, ils nous auront préparé le pire... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :