• J'ai vu ce jour honni...

    J'ai vu ce jour honni...

     

    J'ai vu ce jour honni
    Courir à perdre bise
    Et entrouvrir cruel
    La rive des remords.

    J'ai cueilli les flonflons
    Du manège éthéré
    Qui cabre  ses chevaux
    Sur des houles cyniques.

    J'ai entendu toquer
    Des cœurs  en escalade
    À l'huis de ces regrets
    Qui découvrent au reflux.

    J'ai même traversé
    Ces pluies au charme pâle
    Qui brouillent les regards
    Des matins  de tristesse.

    Mais il était trop tard
    Et ces larmes ultimes
    N'ont pas su raviver
    Les braises d'un possible...

    ©


  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Mars à 09:18
    Nina Padilha

    Il est des matins creux aux brumes si amères
    Qu'aucune brise sage ne saurait leur sourire...
    Bisous.

      • Dimanche 19 Mars à 09:29

        Comme c'est bien dit, merci Nina... Bises et bon dimanche quand même.

    2
    Dimanche 19 Mars à 16:56

     bonjour Philippe ,

    donner du souffle à cette torpeur qui finit par exploser vaut mieux avoir des remords que des regrets  me disait - on et comme  j'aimerai tant entrevoir une issue positive après quelques instants  de profonde inquiétude beaucoup de sensations à travers ce texte  avec un état d'âme que tu parviens à  nous communiquer avec  tes mots bien amicalement Philippe  monette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :