• J'entends battre il me semble...

    J'entends battre il me semble...

    J’entends battre il me semble

    Le cœur lourd de la nuit

    C’est un écho qui tremble

    Pour un spectre éconduit

     

    Écœurant, redondant

    Reste toujours ce souffle

    Un ressac obsédant

    Qui jamais ne s’essouffle

     

    Ô peur, morne maîtresse

    Tes sortilèges ultimes

    Se jouent de ma détresse

    De mes révoltes intimes

     

    Cris étouffés peut-être

    Mais qui lors m’entendra

    La lune à la fenêtre,

    La touffeur de mes draps ?

     

    Antichambre sans doute

    Du trépas annoncé

    Me reste alors la route

    D’un futur effacé…

    ©

     


  • Commentaires

    1
    Poète agathoise
    Lundi 3 Novembre 2014 à 16:36

    Ah ! Si j'avais ton téléphone...
    Bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :