• Locmaria...Il souffla tôt matin...

    Locmaria...Il souffla tôt matin...

    Si le lecteur bleu apparaît ci-dessus, vous pourrez écouter le texte en audio

     

    Il souffla tôt matin

    Un vent venu du sud.

    Le ciel  était d'étain, 

    Discret, on l'eût dit prude. 

     

    Sous la brise entêtée, 

    L'air était tiède et doux,

    Tel un reste d'été 

    En cet automne fou.

     

    Désert, volets fermés,

    La brume pour duvet,

    Près de pins clairsemés, 

    Le village rêvait.

     

    Muet de tout appel, 

    Le fin clocher de bois

    De la vieille chapelle

    Se moquait bien du froid. 

     

    Le port comme asséché 

    De ses bateaux et barques

    Formait une psyché 

    Où l'eau traçait un arc. 

     

    L'océan s'abreuvait 

    De nues bientôt exsangues,

    La plage à son chevet,

    Teintée d'ocre et de mangue. 

     

    L'éther pour capulet,

    Ourlé de fins nuages

    Locmaria somnolait

    Indifférent et sage...

    ©                         

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Octobre à 12:38
    Nina Padilha

    Leslie et ses frasques, chez moi.
    Tes mots sont plus jolis !

      • Lundi 15 Octobre à 23:51

        Je l'ai écrit avant que cette terrible Leslie ne se déchaîne... Merci, j'espère que tout va bien pour toi. 

    2
    Agnès
    Lundi 15 Octobre à 13:52

    La Poésie c'est la Vie.

      • Lundi 15 Octobre à 23:52

        N'est-ce pas Agnès? Ce sont des mots, des images et du rêve...

    3
    Lundi 15 Octobre à 15:36

    Me promener sur tes mots à Locmaria est toujours source de plaisir 

    Merci Poète

    Amitié

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :