• Locmaria... Vespéral...

    Locmaria... Vespéral...

     

    Lors, les ombres oblongues,
    Sur la plage s'étirent
    En auras un peu longues
    Que le soir voit pâlir.

    Sur l'estran moucheté,
    Calme, la mer ressasse
    Un refrain émietté
    Qu'une laisse harasse.

    Des nuages bredouilles
    Brossent un ciel sans éclat.
    Un goéland le brouille
    D'invisibles entrelacs.

    Virginale soierie
    Aux délicats apprêts,
    Loin, l'horizon fleurit
    De pétales discrets.

    Fins voiliers en partance
    Vers un froid crépuscule,
    Ce flamboiement intense
    Pour un jour qui bascule...

    ©                         

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :