• Ô briser le silence !

    Ô briser le silence !

     

    Ô briser le silence 

    De l’ultime mystère,

    Sa menteuse indolence,

    Son fade goût de terre.

     

    Cet Ailleurs impossible

    Courtise nos candeurs 

    En chimère irascible,

    Dépourvue de pudeur.

     

    Cette hantise poisseuse,

    À cette seule idée

    Que la noire rôdeuse

    Viendra nous trucider.

     

    Les tombes bien rangées

    Qui nous voient nous dissoudre,

    Riches et gueux mélangés

    Pour ne plus en découdre.

     

    Vendant leurs fabliaux,

    Qu’ils sont donc accablants

    Tous ces prêtres idiots

    Qui font juste semblant…

    ©        


  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 11:50

    L'automne nous abreuve de belles couleurs en nous conduisant à l'enterrement des feuilles mortes avant l'endormissement hivernal.

    Tant que nous sommes vivants restons vigilant. Ne nous laissons pas endormir.

    Bon dimanche Philippe

    Amitié Poète

      • Dimanche 13 Novembre 2016 à 17:44

        Je ne suis même pas sûr d'avoir ce choix... Merci de ton passage Jacqueline

    2
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 12:41

    bonjour Philippe,

    on dit qu'il y a un mystère. Celui de ce qu'on devient après la mort, cette mort qui nous fait peur. Alors on se raconte des histoires. On nous raconte des histoires. mais on fait tous semblant, y compris le grand prêtre. Dans ce texte , croire semble être une hypocrisie. La vision est noir, mais les yeux ouvert..." et oui on meurt et après ? mystère  avec toute ma plus sincère amitié pour toi philippe  monette

     

      • Dimanche 13 Novembre 2016 à 17:50

        Prêtres et religions sont infiniment humains... Ils ne valent pas mieux que tous les grigris du monde. Une tentative d'autosuggestion pour se persuader que la mort n'est que simple passage pour des terres autrement généreuses que la nôtre...

        Merci Monette

    3
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 13:43
    Nina Padilha

    Tout est dit.
    Une fois gisants, peu nous chaura du reste...
    Bizatoi !

      • Dimanche 13 Novembre 2016 à 17:52

        Merci Nina, ce fatalisme est peut-être la meilleure antidote.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :