• Ô fascinant voyage...

    Ô fascinant voyage...

     

    Ô fascinant voyage,

    Aux confins de mes rêves,

    Bercé par un nuage

    Quand la lune se lève.

     

    Et son aura, me prête,

    Pour survoler la mer,

    Confidente discrète

    Ou maîtresse éphémère.

     

    Ce sont les alizés

    Qui me portent en caresses

    Et leurs tièdes risées

    Me baignent en tendresse.

     

    Puis un bleu clair de terre

    Me revêt silencieux,

    J’y aperçois Cythère

    Et des vents malicieux.

     

    Le monde est sans violence

    Sans peurs et sans manies,

    J’y vois sa quintessence

    Et l’amour infini…

    ©                         


  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Novembre 2016 à 12:27

    Le voyage est bien fascinant.
    Je le concède.
    Mais le départ est reporté sine die...
    Bizzzzzzzzzzz

      • Mardi 29 Novembre 2016 à 21:50

        Trop tard, je suis parti... Merci quand même.

    2
    Mardi 29 Novembre 2016 à 16:50

     bonjour philippe !!

    quel magnifique poème que celui-là.un petit bijou raffiné à souhait  !! merci pour ce beau moment de lecture intense !! c'est moi qui a plongé dans une douce rêverie après la lecture de ce beau poème. mélodieux et charmeurs sont les flots de tes mots à lire et re lire sans fin. merci pour le partage !!! chaleureuse amitié monette


    3
    Mercredi 30 Novembre 2016 à 10:28

    Quel sublime voyage tu nous contes là

    Quitter sur les vents alizés notre planète

    La découvrir de haut toute en beauté

    Baigner dans un océan de sérénité

    Plonger dans l'amour infini, rêver

     

    Merci Philippe pour ce superbe partage

    Amitié Poète

      • Mercredi 30 Novembre 2016 à 20:01

        Un rêve éveillé mais malheureusement juste un rêve.

        Merci pour ton chouette commentaire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :