• Oublié des étoiles...

     

    Oublié des étoiles,
    Je vois  le ciel s'éteindre
    Angoissant, boréal.
    Je ne sais le dépeindre.

    Comme une voûte nue
    Ourlée de rares brumes
    Aux  étoffes inconnues
    Que le grand phare allume.

    Le vent semble la fuir,
    Acide et insidieux,
    Il laisse juste bruire
    L’océan facétieux.

    Aux couleurs de mon âme,
    Désertée par la lune,
    Elle ôte toute flamme
    À la mer froide et brune.

    Lors, des gouttes de pluie,
    Viennent embrasser la dune
    Et scellent cette nuit
    Du sceau de l'infortune...

    ©                         

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Août à 09:21

    bonjour Philippe ,

     merci à toi pour ce sublime poème mais ni toi ni moi ne pouvons aller au delà de ce que nous offre le ciel ..c'est un poème superbe, cette souffrance, cette tristesse tu les décris si bien et en lisant ton poème, j'ai entendue  le bruit des vagues ,  et ressentie ce petit vent frais merci philippe et belle journée à toi bien amicalement monette 

      • Mercredi 30 Août à 10:08

        Merci Monette, double sens que ce texte (comme beaucoup)...

    2
    Lundi 28 Août à 14:03

    Bonheur de lecture 

    Merci Poète tu mets en lumière ce qui pourrait paraître sombre

     

     

      • Mercredi 30 Août à 10:11

        Merci de ta lecture.

        Du coup je ne suis pas sûr de bien m'être exprimé... Si tu penses que je parviens à illuminer le "paraître", "l'être, l'est malheureusement beaucoup moins...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :