• Oui, je suis en hiver...

    Oui, je suis en hiver...

     

    Je m'essouffle ce soir
    Et je suis sans envie,
    Miné de désespoir
    Mais, cependant en vie.

    Il pleut sur mes matins
    Qui sans recours se figent
    Bousculant un destin
    Qu'une traîtrise afflige.

    Attristé, je divague,
    Mes lendemains ressemblent
    À ces froids terrains vagues
    Que des clôtures assemblent.

    Mais leurs fils barbelés
    Molestent sans excuses

    Et tentent de violer

    Mes illusions percluses.

     

    Reste ces quelques vers

    Pour rêver d’amnésie,

    Oui je suis en hiver,

    Harassé et transi

    ©                         

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Mars à 13:12
    Nina Padilha

    Le coeur en hiver mais l'envie se farde de printemps.
    Bisous !

      • Samedi 4 Mars à 17:12

        Il est au cœur de l'hiver des instants où l'envie n'est même plus une utopie... Merci Nina

    2
    Vendredi 3 Mars à 19:15

     bonsoir Philippe ,

    j'adore ton poème comme tous les autres que tu fais il y a une part de tristesse mais ça fait en grande partie sa beauté et on ressent vraiment se que tu veut dire c une tres belle façon de faire un si bel écrit  merci poète !!!! amitié monette

      • Samedi 4 Mars à 17:13

        Une trop grande tristesse estiment d’aucuns...

        Merci d'être passée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :