• S'en est allé l'automne...

    S'en est allé l'automne...

    Si le lecteur bleu apparaît ci-dessus, vous pourrez écouter le texte en audio

     

    File ! Ô sage chemin

    Ombré d'arbres empesés 

    Où flotte un doux parfum

    De pommes écrasées.

     

    Elles se décomposent 

    Sur leur fin lit de feuilles

    En ce long soir morose

    Aux noirs effets de deuil.

     

    Sourd un poisseux silence

    Que vient juste troubler

    Le murmure  en cadence

    De mon pas accablé. 

     

    Déshabillant  le bois,

    S'en est allé l'automne, 

    Annonçant ces jours froids

    Que l'hiver nous mitonne.

     

    La pluie, le vent, la neige ?

    Nous feront oublier 

    Le fascinant manège 

    D'un soleil familier. 

     

    Bien avant le printemps,

    Sans relief, nauséeuses,

    Se glisseront pourtant

    Des journées paresseuses.

     

    De celles qui soudain,

    Le temps de l'éphémère,

    Égayent nos jardins

    Et apaisent la mer...

     

    ©                         

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Décembre 2018 à 15:30
    Nina Padilha

    L'automne est la carte de visite de l'hiver qui m'assigne à résidence.
    Je grelotte sous ses caresses brutales et glaciales.
    J'hiberne quelque peu et j'attends le printemps...

      • Lundi 17 Décembre 2018 à 15:47

        C'est exactement ça, quoique l'hiver nous réserve parfois de très jolies surprises (couleurs, images...)

        Merci d'être passée me voir

    2
    Mardi 18 Décembre 2018 à 09:38

    Les notes rythment les mots et le son de la voix donne le ton à l'ambiance automnale finissante. 

    L'hiver à grands pas porte sur son dos la charge harassante de mille maux.

    Il apporte aussi des matins lumineux

    Plaisir de lecture relecture et d'écoute toujours renouvelé 

    Amitié Poète

     

      • Mardi 18 Décembre 2018 à 09:54

        Avant tout aussi, une allégorie de la vie, mais là, pour celles et ceux qui atteignent le chemin finissant de l'automne, l'hiver ne sera qu'une funeste succession de jours où toute renaissance sera définitivement proscrite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :