• Sur les flancs de granit...

    Sur les flancs de granit...

     

    Sur les flancs de granit

    La lune peint ce soir

    Incitant à la fuite

    Les tout derniers brouillards

     

    Elle noie la pénombre

    D’un faisceau sans substance

    Où flottent quelques ombres

    Des âmes en partance

     

    Le ciel pour seul écrin

    Leur offre ses velours

    Un royaume utérin

    Au dais mystique et lourd

     

    Sous la nocturne arcure

    De ce froid cauchemar

    La roche en clair-obscur

    Devient alors grimoire

     

    L’apitoiement trompeur

    Que m’apporte la brise

    Vient exalter mes peurs

    Et flatter leur emprise

     

    Sur la glabre paroi

    C’est bien mon corps qui glisse

    Assigné au supplice

    Exhibé, comme proie…

     

     

    ©


  • Commentaires

    1
    Poète agathoise
    Vendredi 7 Novembre 2014 à 17:25

    Je lis. Je pense à la nuit que je viens de passer...
    Et je me suis lancée dans un nouveau roman.
    Bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :