• Groix... Une brusqe colère...

    Groix... Une brusqe tempête...

     

    Il fait froid sur la dune
    Où  se recroquevillent
    Sous une pâle lune
    Des vagues en mantilles. 

    D'un noir presque soyeux,
    Le ciel impénétrable
    Exhibe  mille feux
    En parure immuable.

    Le vent est au noroit
    Et son haleine rêche
    Fait de l'île une proie
    Que cette nuit assèche.

    Vif et infatigable
    Ses violentes rafales
    Se revêtent d'un  sable
    Aux touches nivéales

    Une brusque colère,
    Pas une vraie tempête,
    Faisant des conifères
    D'anxieuses girouettes…

    ©  


  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Avril à 09:24

    Posés sur vélin tes mots nous amènent doucement au point de coup de vent qui secoue l'île bousculée par le noroit

    Tu sais si bien faire d'une scène anodine un théâtre vivant.

    Merci Philippe de toujours m'enchanter

     

    Amitié Poète

      • Lundi 10 Avril à 10:01

        Merci Jacqueline pour ton délicat commentaire... Le poème n'est pas de circonstances tant il fait beau ici depuis des jours et des jours. L'île a déjà revêtu ses plus beaux atours fleuris. Les oiseaux migrateurs sont de retour, Groix est en fête...

    2
    Lundi 10 Avril à 15:47

     bonjour philippe ,

    une puissance évocatrice qui fait défiler devant mes yeux les images d'une mer rageuse et me  donne un spectacle dans mon imaginaire tel un tableau de grand maitre !! j'ai apprécié le tableau, cette mer en furie que je connais bien, et que j'aime tant merci pour ces souvenirs qui ressurgissent avec un si bel écrit merci poète  monette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :